Centrales hydroliques UEM Metz

UEM exploite six centrales hydroélectriques

Trois sont réparties le long de la Moselle, à Argancy, Wadrinau (sur l’Ile du Saulcy) et Jouy-aux-Arches. Construites respectivement en 1932, 1957 et 1966, les centrales hydroélectriques assurent une production moyenne annuelle de 60 millions de kWh.

En 2019, UEM, via sa filiale énergreen, a fait l’acquisition de 3 nouvelle centrales hydroélectriques : une à Frouard (Meurthe-et-Moselle) et deux à Huningue (Haut-Rhin), portant à 51,8 MW la puissance totale installée du Groupe.

Installées à la faveur des travaux relatifs à la navigation, ces centrales, entièrement télécommandées, permettent également la régulation du niveau de la Moselle en amont des barrages.

Ces unités de production, dites « au fil de l’eau », sont 100% écologiques. Leur production est directement conditionnée par le débit de l’eau de la Moselle.
Ne fonctionnant pas à partir de retenues d’eau, elles ne modifient en rien l’écosystème local. Enfin, et surtout, l’hydro-électricité permet de « turbiner propre ». Dans le contexte actuel de préservation de l’environnement, la production hydroélectrique apparaît comme une solution toute appropriée.

Centrale hydrolique Argancy UEM Metz

La centrale hydro-électrique d’Argancy

Equipée de 3 groupes alternateurs de 1700 kVA chacun, comportant une turbine à axe vertical et à directrices et pales mobiles (vitesse 75 tr/mn) accouplée à un alternateur de 5500 V.

Centrale hydrolique Wadrinau UEM Metz

La centrale hydro-électrique de Wadrinau

Equipée de 4 groupes générateurs asynchrones de 1600 kVA chacun, comportant une turbine à axe horizontal et à pales orientables (vitesse 107 tr/mn) entraînant une génératrice de 1000 V.

Vue aérienne de la centrale hydrolique UEM Metz

La centrale hydro-électrique de Jouy-aux-Arches

Equipée de 3 groupes alternateurs de 1730 kVA chacun, comprenant une turbine à axe horizontal et à directrices et pales mobiles (vitesse 89 tr/mn) entraînant un alternateur de 5500 V.